articles-80.jpg

Ordinateurs, mobiles, tablettes : les internautes très grands fans de sport

En mars 2015, les internautes étaient 20,1 millions à surfer sur des sites sportifs depuis leur ordinateur pour satisfaire leur curiosité. 44% de pénétration en France. Au cours du mois, chaque visiteur y a consacré en moyenne plus d’une heure et demie. L’apport des nouveaux écrans est devenu capital. Le mobile et les applications ont beaucoup accru l’appétit des internautes.

Les Français, champions du Monde

Avec plus de 4 internautes sur 10 passionnés d’information sportive sur écran d’ordinateur en mars 2015, la France s’affichait, toutes proportions gardées, comme un pays champion du monde. Certes, les Etats-Unis comptaient 73,8 millions de visiteurs uniques au cours de ce mois à surfer depuis leur ordinateur sur les sites sportifs contre près de 21 millions pour les Bleu-blanc-rouge, devant l’Allemagne (14,7 millions), le Royaume-Uni (9,5 millions) et l’Italie (9,3 millions). Cependant, proportionnellement à la population, la France arrivait nettement en tête de la course. Le pays affichait, en effet, un taux de pénétration de 43% de visiteurs uniques en mars 2015 dans le domaine sportif, au lieu de 37% chez les Américains, 32% chez les Italiens, 29% chez les Britanniques et 26% pour les Allemands.


Il y a un an, les records du mondial

Beau souvenir ! Mondial de football oblige, l’audience des sites de sport sur ordinateur et mobile a explosé il y a un an. Les vidéos de sport sur ordinateur ont mobilisé 5 millions de vidéonautes en juin 2014, 5,2 millions en juillet. Sur tablette, près de 5 millions de tablonautes ont fréquenté les sites et applications de sport au 3ème trimestre 2014. Le 26 juin 2014 (au lendemain de la qualification de la France en 8ème de finale), le jour du match France-Equateur, près de 5,3 millions de visiteurs uniques ont visité au moins un site de sport, un bond de 27% par rapport à la moyenne de juin.

Tour de France cycliste, Tournoi de tennis à Wimbledon, reprise du championnat de France de football… L’été, les grands événements sportifs ne prennent pas de vacances et la fréquentation des sites sportifs continue d’aller bon train. Le reste de l’année davantage encore car les internautes sont de très grands amateurs de sport.
Ordinateurs, smartphones, tablettes, la démocratisation des équipements connectés à Internet leur permet de toujours plus s’abreuver de contenu sportif. Désormais, 83,4% des foyers disposent d’une connexion : on recense 46,1 millions de visiteurs uniques sur ordinateur (âgés de 2 ans et +), 35,9 millions sur mobile (11 ans et +) et 19,1 millions sur tablette (2 ans et +) en mars 2015.

En mars 2015, les internautes étaient 20,1 millions à assouvir leur curiosité en fréquentant au moins un site sportif. 44% se sont connectés au moins une fois à ces sites au cours du mois de mars, selon le dernier état dressé en mars par Médiamétrie. « Et chaque jour de ce mois, on a dénombré 3,6 millions de fans de sport qui ont au moins une fois surfé depuis leur ordinateur », souligne Lloyd Mullender. La fréquentation n’est pas loin de son record historique puisqu'en juin 2014, à la faveur du Mondial de football, on comptait près de 20,6 millions d’internautes à suivre les sites sportifs.

Il faut observer à quel point les internautes accros au sport ne lésinent pas. Ils ont consulté 81 pages au cours du mois de mars 2015. Ils y ont consacré beaucoup de temps : plus d’une heure et demie (96 minutes), durée qui s’allonge au fil des ans (+12 minutes en un an). « C’est le résultat des efforts réalisés pour améliorer les contenus, l’expérience des utilisateurs grâce à de nouvelles options technologiques mises à disposition des internautes » commente l’expert.

La fréquentation varie sensiblement avec le sexe et l’âge des internautes. Le profil de l’audience sur ordinateur est plutôt masculin : 56,3% d’hommes contre 43,7% de femmes. Ces derniers représentent 76,7% du temps passé sur les sites de sport. Les plus accros sont les 35-49 ans qui représentaient 32% de l’audience des sites de sport (contre 25% de la population internaute) et 35,5% du temps passé en mars 2015. Les 15-24 ans consultent autant que la moyenne, les 65 ans et plus frôlent ce seuil. Les CSP+, c’est-à-dire les catégories socio-professionnelles supérieures regroupant dirigeants, chefs d’entreprise, cadres, membres de professions libérales, s’avèrent de plus gros consommateurs que la moyenne : ils composaient 37% de l’audience sportive en mars 2015 (contre 28,8% de la population internaute)

Sites d’actualité sportive, magasins spécialisés, petites annonces de sport, acteurs de la vidéo… Nombreuses sont les marques qui se disputent l’intérêt des passionnés de sport, mais quelques-unes se détachent nettement. Le site lequipe.fr caracole largement en tête (6.278.000 visiteurs uniques en mars dernier) devant eurosport.fr (3.509.000 VU).



27% des mobinautes utilisent exclusivement leur smartphone

L’audience des sites sportifs repose principalement sur l’usage de l’ordinateur, mais il s’avère que la multiplication des écrans de tailles plus modestes et plus pratiques comme le smartphone ou la tablette constituent un apport clé. Les mesures d’audience de chaque écran le démontrent ainsi que celles de la mesure d’audience de l’Internet Global (Ordinateur + Mobile + Tablette) Cette dernière détaille l’apport de chaque écran à l’audience globale d’une marque digitale.« L’impact du mobile est essentiel » affirme Lloyd Mullender. « Les internautes veulent des résultats sportifs instantanés, suivre les compétitions en live. C’est le support digital adapté.» Bilan : l’ordinateur tient le haut du pavé mais moins qu’on aurait tendance à l’imaginer. Quand, en mars 2015, 57% des internautes se sont connectés via un ordinateur, 41% l’ont fait via un mobile et 20% via une tablette. « C’est plus facile de mettre un smartphone dans la poche qu’une tablette »remarque avec humour l’Expert de Médiamétrie. La mobilité du smartphone permet en effet de satisfaire la curiosité du fan de sport quasiment quand il veut et où il veut, notamment pendant son temps de transport ou sur les gradins du club qu’il supporte !

L’apport de chaque écran est capital, révèle la mesure de l’Internet Global : en mars 2015, 43% des internautes se sont connectés à un site sportif uniquement depuis leur ordinateur, 27% exclusivement avec leur smartphone et 13% exclusivement avec leur tablette. 10% des internautes se sont connectés depuis un ordinateur et un smartphone pour consulter des sites et applications sportifs et… 1% depuis les trois écrans au cours du mois. Ainsi, la couverture des mobiles est devenue indispensable aux acteurs digitaux pour toucher des cibles complémentaires et plus puissantes.

12 millions de mobinautes accros au sport

Sur le mobile, Médiamétrie comptait en mars près de 12 millions de visiteurs sur les sites et applications dédiés au sport, soit un tiers de l’ensemble des mobinautes. La tendance à la hausse est continuelle. Un an plus tôt, la fréquentation frôlait 8,8 millions d’individus. L’audience a grimpé jusqu’au record historique de juin 2014 (près de 12,4 millions de visiteurs uniques à la faveur du Mondial de football) et les sites sportifs ont su fidéliser en grande partie les nouveaux venus. Le profil des mobinautes fans de sport ? Il est nettement masculin (68% contre 32% de femmes) et jeune. Les 25-34 ans sont les plus mordus : ils représentaient 24% de l’audience sportive en mars 2015 alors qu’ils composaient 17,2% de la population mobinaute. A chaque âge ses préférences. Les mobinautes ne privilégient pas tout à fait les mêmes marques que les internautes adeptes de l’ordinateur. Et les applications bouleversent les classements traditionnels. Certes, lequipe.fr demeure la marque la plus utilisée (à l’instar des internautes connectés sur ordinateur) suivie par eurosport.fr (idem), mais les principales marques challengers diffèrent. Il s’agit de matchendirect.fr, footmercato.net, bfmtv.com pour s’en tenir au top 5 des sites et applications préférés sur mobile. Les applications privilégiées sont avant tout celles des sites de plus forte audience, mais c’est en se positionnant sur les résultats sportifs en live que le site matchendirect.fr a su conquérir une place enviable dans le classement.


Reste les tablettes qui constituent également un moyen d’accès à l’information sportive. En mars 2015, on a dénombré 5,6 millions de tablonautes connectés à Internet, soit 29,2% de l’ensemble des tablonautes. Le profil de ces usagers est marqué 50 ans et plus. Les sites lequipe.fr et eurosport.fr sont les acteurs préférés.


L’évolution régulière du nombre de mobinautes et de tablonautes est d’autant plus à suivre que leur appétit de sport est grand. Nul doute que cette croissance va continuer de « doper » l’audience des sites et laisser leur chance aux challengers.


Marc Pellerin