articles-64.jpg

Les 8,6 millions de 4-14 ans deviennent-ils des télévores pendant leurs vacances scolaires? Une idée reçue le veut, la réalité est plus nuancée. Si les enfants passent en moyenne plus de temps devant la télévision pendant les vacances, leur comportement varie sensiblement selon les différentes périodes de vacances.

8,6 MILLIONS DE 4-14 ANS



Les 4-14 ans représentent une importante part de la population française : 13,8%, selon l’Insee. Soit plus de 8,6 millions d’enfants et adolescents (8 628 000).

Quasiment tous sont équipés de la télévision à domicile : 99,1% exactement, soit un peu plus que l’ensemble de la population âgée de 4 ans et plus en France (à hauteur de 98,3%).

Les 4-10 ans sont près de 5 481 000 individus, et les 11-14 ans près de 3 147 000. Filles ou garçons, la durée d’écoute quotidienne varie de façon infime au point que les premières regardent autant la télé que les seconds pendant les vacances scolaires à quelques secondes près. Hors vacances, les filles consacrent deux minutes de plus chaque jour à la télévision.


Source : Médiamétrie / GfK – Référence des Equipements Multimédias (Base individus - 4ème trimestre 2013) et Insee

UN BONUS DE 14 MINUTES

En temps ordinaire, hors vacances scolaires, un enfant ou adolescent de moins de 15 ans passe 1h56 devant son petit écran (du 13 avril 2013 au 16 mars 2014) contre 3h46 pour l’ensemble de la population française en 2013. Sans qu’une différence marquante distingue les très jeunes des moins jeunes : 1h54 chez les 4-10 ans, 4 minutes supplémentaires chez les 11-14 ans. Pendant les congés scolaires, la durée quotidienne d’écoute augmente globalement de 14 minutes en moyenne (+12%) toutes périodes de congés scolaires confondues. Bilan : les 4-14 ans consacrent 2h10 à regarder la télé au quotidien pendant les vacances. Si la cible la plus jeune se rattrape légèrement pendant les congés (15 mn de bonus pour les plus jeunes, 13 mn pour les plus âgés), les 11-14 gardent l’avantage avec 2h11 chaque jour. Autre illustration de ce phénomène, la part d'audience de Gulli, chaîne dédiée à la jeunesse et à la famille, augmente également pendant les vacances passant de 1,7% en période scolaire à 2% pendant les congés (sur l'ensemble des individus âgés de 4 ans et plus.

2H12 PAR JOUR PENDANT LES CONGES DE PAQUES

Attention, toutes les vacances n’engendrent pas les mêmes effets. La consommation télé des enfants flambe à certaines périodes, moins à d’autres. Les programmes télé les mobilisent davantage pendant les congés de Noël et de Toussaint : la durée avoisine 2h36 par jour. Certes quand la nuit tombe tôt, on regagne plus vite son domicile. Mais un autre élément contribue au phénomène : l’offre de programmes spécifiquement jeunesse est plus développée par exemple pendant les congés de Noël, de même que les films et les variétés. L’engouement des moins de 15 ans pour la télé est également élevé pendant les congés d’hiver et de Pâques (2h12) soit 16 minutes de plus qu’en période scolaire. La consommation télé s’amplifie tout simplement quand les heures d’ensoleillement se raréfient. Quand le soleil brille et que les températures montent, qui ne préfère pas profiter de l’extérieur? Un phénomène observé sur l’ensemble de la population française qui passe en général environ une demi-heure de moins devant la télévision pendant les mois de juillet et août par rapport au reste de l’année. Les enfants quant à eux passent quasiment autant de temps, à trois minutes près, à regarder la TV pendant les vacances d’été (1h53) qu’en période scolaire (1h56). 




LA FICTION CHAMPIONNE

Les 4-14 ans ont leurs genres de programmes préférés. Leur tiercé gagnant dans l’ordre? Les fictions et les séries, les programmes spécifiquement jeunesse et les magazines. Certes fictions et séries dominent (21,5% des programmes regardés) mais les programmes jeunesse font quasiment jeu égal avec le genre champion (19,5%). Les jeux (« The Voice » inclus) sont devancés par les magazines (10,6%) mais demeurent relativement très appréciés (9%). De même que les programmes jeunesse, les jeux sont surconsommés par rapport à l’offre de programmes. On l’observe une fois de plus, la plus grande disponibilité des 4-14 ans ne bouleverse pas pour autant le profil de leur consommation. La hiérarchie de leurs préférences est la même qu’en dehors des congés scolaires. 


Les directions d’antennes ne s’y trompent pas : que cette population soit en congé ou non, l’offre de programmes varie peu. Les chaînes sont avant tout généralistes, elles doivent tenir compte des attentes de tous les publics. Et la hiérarchie des genres les plus programmés demeure. Pendant les congés scolaires, les chaînes accordent néanmoins un petit peu plus de place à la fiction (22,6% de l’ensemble des programmes contre 21,6% hors période scolaire) ainsi qu’aux programmes jeunesse (9,4%, +1,3 point), aux variétés (10,2%, +0,8 point) et aux films de cinéma (6,6%, +0,4 point), en revanche un peu moins aux jeux (3,4% soit -0,3 point).

LE CINEMA PLEBISCITÉ LE SOIR 

Quoi qu’il en soit, c’est incontestablement en prime time que les programmes fédèrent le plus grand nombre d’enfants. Les vacances sont une période privilégiée pour les rassembler. Le top 10 des meilleures audiences des 4-14 ans pendant la période mars 2013 - avril 2014 est surtout fondé sur des programmes diffusés pendant les congés scolaires : 7 places sur 10. Ne travaillant pas le lendemain, ils peuvent se coucher plus tard que d’ordinaire. 

Les enfants plébiscitent nettement le cinéma. Dans le top 10 en référence, les films, pour la plupart diffusés en période de vacances, se taillent la part du lion avec 7 places. Numéro 1 : « Schrek 4, il était une fin » : 2 275 000 téléspectateurs de 4-14 ans (le 20 octobre, sur TF1). Une part d’audience (PDA) colossale : 76% auprès de cette cible. C’est le seul programme ayant franchi le seuil des 2 millions de téléspectateurs de moins de 15 ans. Les neuf autres scores dépassent toutefois le million. Les variétés événementielles font partie du lot. « Bon anniversaire les Enfoirés » a réuni 1 459 000 téléspectateurs de moins de 15 ans le 14 mars dernier sur TF1 (67% de PDA) et les « NRJ Music Awards »  1 106 000 stéléspectateurs de 4 à 14 ans, le 14 décembre sur la même chaîne (54,4%), hors vacances. Hors vacances également, un jeu, à savoir « The Voice », se glisse à la 5ème place (1 311 000 téléspectateurs le 11 janvier sur TF1 et 62,2% de PDA sur la cible). Sur M6,  le film « Raiponce » a rassemblé 1 090 000 enfants le 23 décembre (37,1% de PDA). Ce qui vaut lui vaut d’occuper la 9ème place du top 10 des 4-14 ans. La conquête des enfants et adolescents demeure un sérieux challenge.

Marc Pellerin


Source : Médiamétrie - Médiamat -  Du 13 avril 2013 au 16 mars 2014



Plus d'informations ?

Adélie Ménager
Tél : 01 71 09 93 18
Mail : amenager@mediametrie.fr

Laure Osmanian Molinero
Tél : 01 47 58 97 55
Mail : losmanian@mediametrie.fr


Bookmark and Share

  


Envoyer à un ami

Aucune réaction.