articles-38.jpg

Il ne suffit évidemment pas de dénombrer les internautes, ni de constater que leur famille s'élargit à un rythme saisissant. Il faut également savoir ce qu'ils y tissent, ces usagers de la toile. Médiamétrie met en oeuvre toute une batterie d'enquêtes qui permettent d'apporter les réponses détaillées à cette question.

Et d'abord, quel est leur rythme de connexion ? Réponse : ils sont plus de 8 sur 10 à se connecter tous les jours ou presque. Dont la proportion considérable de plus de 60% tous les jours. Et lorsqu'elles se connectent, les personnes vivant en France passent en moyenne 1h17 par jour sur internet.

 

Un forum et un marché


Pour quoi faire ?
D'abord pour communiquer et échanger : près d'un tiers des internautes ont consulté des blogs au cours du dernier mois ; un sur cinq a déjà créé son propre blog. Et il n'est pas indifférent de constater que plus de six créateurs de blogs sur 10 appartiennent à la catégorie d'âge des 11-24 ans. Bonjour jeunesse !

Si l'on prend en compte les sites communautaires, ce sont près des trois quarts des internautes (74,4%) qui se sont connectés en mars dernier. Facebook notamment, au cours de ce même mois, a mobilisé 21,6 millions d'internautes (58%) qui lui ont consacré en moyenne cinq heures et trente-cinq minutes. C'est un raz-de-marée. Qu'on imagine l'ampleur et la densité de ce réseau virtuel qui, pour un Français sur trois, permet d'échanger à toute heure du jour et aussi de la nuit impressions, opinions, expériences, états d'âme, ainsi qu'un nombre considérable de photos, de vidéos et de musiques. Phénomène sans précédent : la constitution d'immenses communautés spontanées qui peuvent donner naissance à tout moment, et en un clin d'oeil, à des rassemblements populaires tout aussi volumineux qu'éphémères. L'exemple des « apéros géants » suffirait à démontrer la puissance d'internet, par l'enthousiasme que suscitent ces rapprochements impulsifs entre citoyens, et malgré les risques que certains voudraient - non sans excès - leur voir associés. Les temps changent.

La deuxième fonction, à l'expérience, que remplit l'internet, ce sont les achats en ligne. Pour le premier trimestre 2010, Médiamétrie dénombre 25 millions de cyberacheteurs, soit une augmentation de 15% en un an. A côté du forum immense, il existe donc un marché surpuissant, une méga grande surface virtuelle où sont déjà allés faire leurs achats plus de sept internautes sur dix.

 

Prime à l'actualité



L'information n'est pas négligée pour autant. Les sites d'actualités attirent quotidiennement près de six millions de visiteurs uniques (5.821.000) qui y passent chacun, chaque jour, six minutes (5mn54 secondes). C'est peu ? C'est beaucoup ! L'information visualisée n'obéit pas aux mêmes règles que l'écrit. Elle ne la remplace pas. Elle la complémente. Les publications de presse, tant quotidiens que magazines, l'ont bien compris. Ils ont créé depuis bien longtemps leurs propres sites et applications, et imaginent chacun la stratégie numérique qui les fera gagner. Ils gagnent ainsi de nouveaux contacts, de nouveaux fidèles, et étoffent leur rédaction en conséquence sur des modèles qui varient d'un titre à l'autre.

Ce n'est pas tout : l'internet, média de médias, est également utilisé pour regarder des vidéos - 51% des internautes en usent ainsi ; pour parcourir un contenu de télévision en streaming sur le net grâce à la catch up TV - ils sont 7,3 millions d'individus à l'avoir déjà fait, contre 6,6 millions en avril/ mai 2009 ; à excursionner sur les sites vidéos des chaînes qui en mars 2010 ont attiré 6,6 millions de personnes : soit 17,9% des internautes, qui passent en moyenne 13 mn 30 chacun sur ces sites.

Il n'est pas jusqu'à la radio qui ne trouve sur internet un relai considérable ; au premier trimestre 2010, près d'un internaute sur deux (45,2%) a déjà écouté la radio sur le net, soit 16 millions d'individus de 11 ans et plus. Et tout porte à croire que le mouvement s'accélère : pour le seul mois de mars 2010, ce sont plus de 8 millions d'internautes (22,8) qui ont écouté la radio par cette entremise, que ce soit en direct, ou en différé via le streaming ou le  téléchargement. Pour ce dernier mode, dit aussi « podcasting », près de 16 millions de podcasts (15.953.000) ont été téléchargés en mars 2010, en France.

On le voit : les internautes ne restent pas amarrés au port et leur horizon s'élargit sans cesse. Et avec eux le nombre d'angles de visée dont ils disposent désormais. Les chevaliers du Moyen Age portaient des armures pesantes pour se protéger de leurs ennemis. L'armure moderne des  navigateurs de l'internet, c'est un écran « anonymisant » qui envoie leurs doubles virtuels au contact des aspects illimités du monde qui les entoure. Reste à s'interroger sur la nature et le rôle, d'un point de vue sociétal, de ces contacts fulgurants et fugaces. Mais ceci est une autre histoire.
A suivre...




Jean Mauduit


Plus d'infomations ?
Arnaud Annebicque
- aannebicque@mediametrie.fr



Suivez-nous
| Dites "J'aime"
| Partager cette page
Follow Mediametrie_TM on Twitter

Partager



Envoyer à un ami