articles-50.jpg

Visionner des vidéos en ligne devient aussi banal qu’aller sur un moteur de recherche ou surfer pour un internaute. Sur ordinateur, sur mobile, sur tablette, tous les écrans ont leurs «vidéonautes».


La tablette : un écran adapté au visionnage des programmes TV

En un an, la pénétration des tablettes dans les foyers a fait un bond : + 130 % entre le 1er trimestre 2012 et la même période 2013. Avec 5,1 millions de foyers équipés, les contours de ce qui distingue la tablette des autres écrans - smartphones ou PC - dans les usages se précisent. La tablette est d’abord un écran pour le divertissement.

Pour l’internaute sur PC ou téléphone mobile, cet usage n’arrive qu’en 3e position alors que sur ces deux écrans, la navigation Internet plus « classique » sur des portails, moteurs de recherche ou sites communautaires, ou l’utilisation de services (on pense à la messagerie), restent les usages dominants.

Rien de surprenant donc à ce que les applications des chaînes de télévision réalisent de bonnes performances sur la tablette, les quatre groupes « historiques » - Canal+, France Télévisions, M6 et TF1 - recueillant des audiences assez voisines : entre 5 et 7 jours de connexions en moyenne au 1er trimestre 2013 et autour de 1 million de visiteurs uniques.

Ce constat confirme celui du Web Observatoire de Médiamétrie réalisé au 1er trimestre, sur les « ultra connectés », ces « geeks » qui se connectent chaque mois à Internet à la fois depuis un ordinateur, un smartphone et une tablette et représentent 15 % de la population internaute de 15 ans et plus. Près d’un quart de ces internautes connectés aux 3 écrans ont regardé sur leur tablette au cours du dernier mois des programmes de télévision après leur diffusion. Ils semblent trouver la tablette bien adaptée au visionnage de programmes de télévision en direct ou après leur diffusion.

Ce public de vidéonautes sur tablettes est un peu plus masculin et francilien que les vidéonautes sur PC. Il est majoritairement constitué de CSP+ (51 %). Il a en fait les traits du possesseur de tablettes.

Le vidéonaute sur mobile : un jeune homme étudiant francilien

  • Le vidéonaute sur mobile est plus jeune, plus souvent un homme, et étudiant, vivant en région parisienne, que l’internaute qui consulte la vidéo par ordinateur. Ainsi 36 % des vidéonautes sur mobiles ont entre 15 et 24 ans, et 20 % sont étudiants, contre respectivement 23 % et 14 % pour les vidéonautes sur ordinateurs. Le nombre de mobinautes, ceux qui accèdent à Internet par leur téléphone, poursuit sa progression (+ 21 % en un an), pour atteindre 24,1 millions au 1er trimestre 2013. 
    Le profil des vidéonautes sur mobile en fait des adeptes des plateformes de streaming, et des réseaux sociaux : Facebook avec 16,2 millions de visiteurs uniques en mars 2013 (mesure d’audience de l’Internet mobile, Médiamétrie//NetRatings) et Youtube (13, 7 millions de visiteurs uniques) dépassent les applications des chaînes de télévision traditionnelles.


34,4 millions de vidéonautes sur ordinateur

  • Toutefois, si le visionnage de vidéos sur ces écrans mobiles se répand, c’est bien sur l’ordinateur, désormais installé dans une majorité de foyers (77,4%), que la consommation de vidéo se démocratise à tous les âges. Ainsi, alors que l’on compte 42,2 millions d’internautes sur ordinateur au 1er trimestre 2013 (+ 5 % en un an), 34,4 millions d’entre eux, soit plus de 81 %, ont visionné une vidéo en mars 2013. 


    En tête du classement, c’est sur Google/Youtube que les internautes regardent le plus de vidéos sur ordinateur, avec 2,5 milliards de vidéos vues en mars 2013 par 30,7 millions de vidéonautes uniques, contre 255 millions pour le numéro 2, Dailymotion (avec 15,9 millions de vidéonautes en mars) et 69,6 millions pour FacebooK (10 millions de vidéonautes). 


    Les players vidéo des chaînes de TV figurent néanmoins en bonne place dans ce classement d’audience : 4e pour TF1/WAT (9,8 millions de VU, 67,8 millions de vidéos vues) ; 5e pour France Télévisions ; respectivement 9e et 10e pour M6 et Canal+ .


  • La progression de l’audience de la vidéo, de plus de 10 % d’août 2012 à mars 2013, est plus marquée sur certaines tranches d’âges.
    Chez les personnes plus âgées, encore intimidées peut être par la vidéo il y a quelques mois, l’usage semble se banaliser : + 39,5 % chez les plus de 65 ans, + 13,5 % chez les 50-64 ans. Tout comme chez les moins de 15 ans : + 14,8 %.
    Quant au temps consacré à la consultation de vidéo en ligne, il fait plus que doubler chez les plus de 65 ans, pour atteindre 2h26 par personne en mars 2013. Mais ils sont encore très loin de rattraper la consommation des adolescents de 15-24 ans, qui, eux, ont chacun regardé des vidéos sur leur ordinateur pendant 11h55 au cours du mois de mars 2013. 

    En revanche, on constate une légère érosion de la consommation vidéo sur PC des internautes de 25-34 ans. La baisse est de 0,5 % en audience et de 2,4 % en durée en mars 2013. Phénomène passager ou amorce d’une substitution d’un écran par l’autre, les 25-34 ans étant surreprésentés chez les vidéonautes sur tablettes ? Ce phénomène s’il se prolonge au delà des 8 mois étudiés (août 2012 – mars 2013), méritera que l’on s’y arrête.

Isabelle REPITON 


Sources : 
Médiamétrie : Observatoire des Usages Internet (1er trimestre 2013), Téléphonie et Services Mobile (1er trimestre 2013), Web Observatoire (1er trimestre 2013), Mesure de l’Internet mobile (Mars 2013 - 11 ans et plus), Panel tablettes iPad (1er trimestre 2013 - 15 ans et plus)

GfK / Médiamétrie : Référence des Equipements Multimédias (1er trimestre 2013)

Médiamétrie//NetRatings : Mesure de l’audience Internet Fixe (Avril 2013 - Tous lieux de connexion, applications internet incluses – 2 ans et plus), Mesure d’audience vidéo (Mars 2013 – Toux lieux de connexion – 2 ans et plus)


Plus d'informations ?

Adélie Ménager - amenager@mediametrie.fr
Laure Osmanian Molinero losmanian@mediametrie.fr