articles-112.jpg

La Coupe du monde de Football de la FIFA est souvent considérée, avec les Jeux Olympiques d’Eté, comme l’évènement sportif planétaire le plus populaire.

A la télévision, c’est même le n°1 incontesté, notamment en France. La Coupe du monde 2018 représente un potentiel d’attraction du public exceptionnel, garant d’audiences TV élevées. A quelques jours du coup d’envoi de la compétition, qui se déroulera en Russie du 14 juin au 15 juillet prochains, revenons sur la dernière édition qui s’est tenue au Brésil à l’été 2014. Celle-ci a engrangé de très bons scores d’audience, avec notamment deux matchs faisant leur entrée dans le top 20 des meilleures audiences de tous les temps.



50 millions de personnes ont regardé la Coupe du monde 2014

En 2014, TF1 – seule chaîne gratuite à diffuser des matchs – a consacré 56 heures de programmes aux retransmissions de la Coupe du monde, soit 28 des 64 rencontres que comptait la compétition. L’évènement a rassemblé un nombre record de téléspectateurs : 50 millions ; et parmi eux, 24,7 millions de fans ont regardé au moins un match en intégralité. Un public beaucoup plus masculin, plus jeune et plus CSP+ qu’habituellement sur la chaîne. La chaîne beIN SPORTS a quant à elle diffusé l'intégralité de la compétition auprès de ses abonnés.




Des records dans le monde entier

Des records dans le monde entier La Coupe du monde de football atteint également des scores d’audience très importants dans d’autres pays, particulièrement quand l’équipe nationale joue.

Record d’audience historique aux Pays-Bas
Demi-finale PAYS-BAS – ARGENTINE
9,1 millions de téléspectateurs et 88,0% de PDA

Deuxième meilleur score en Coupe du monde en Italie
Match de poule ITALIE – URUGUAY
Plus de 16 millions de téléspectateurs et 67,8% de PDA

Record d’audience frôlé en Espagne
Match de poule ESPAGNE – CHILI
13,2 millions de téléspectateurs et 67,6% de PDA

Allemagne : Deux records historiques à la suite
Demi-finale BRESIL – Allemagne
32,5 millions de téléspectateurs et 87,6% de PDA

Finale ALLEMAGNE – ARGENTINE
34,6 millions de téléspectateurs et 86,2% de PDA

Chine
Diffusée à 3h du matin…
Finale ALLEMAGNE – ARGENTINE
Plus de 30 millions de téléspectateurs et 78,0% de PDA

Japon : 1er match de l’équipe nationale
Diffusé à 10h du matin
Match de poule JAPON – CÔTE D’IVOIRE
10,8 millions de téléspectateurs et 77,9% de PDA

En France, la Coupe du monde 2014 est ainsi l’évènement le plus fédérateur depuis le Mondial allemand de 2006, théâtre des derniers exploits de Zidane, Thuram et consorts sous le maillot bleu, qui se termina en finale contre la Squadra Azzurra1. A l’époque, plus de 51 millions de téléspectateurs avaient suivi la compétition.

En 2014, malgré le décalage horaire avec le pays hôte (6 heures), la majorité des matchs diffusés sur TF1 l’ont été en Access (18h) ou en Prime Time (21h), gage de bonnes audiences pour la chaîne. Il sera intéressant de comparer ces chiffres avec ceux du Mondial Russe dont les matchs seront principalement diffusés à 17h et 20h.

Au Brésil, la compétition a démarré sur les chapeaux de roues avec la Cérémonie d’Ouverture. Retransmise en direct sur TF1 le 12 juin 2014 entre 20h15 et 20h45, elle a rassemblé 8,2 millions de téléspectateurs, soit 35% de PDA, bien au-delà de la cérémonie de 2010 en Afrique du Sud. La Cérémonie d’Ouverture de l’Euro 2016 avait, quant à elle, fédéré 11,1 millions de téléspectateurs pour 42,8% de PDA le 10 juin à 20h41.



Tous derrière les Bleus !

Lors du Mondial brésilien, les trois matchs de poules de l’équipe de France se situent à un niveau exceptionnel avec en moyenne 15,8 millions de téléspectateurs sur TF1. Les huitième et quart de finale des Bleus ont, quant à eux, mobilisé une moyenne de 16,5 millions de supporters. Seul bémol en termes d’audience, la finale de la compétition, qui a vu le sacre de la Mannschaftface à l'Argentine, est en-deçà des éditions précédentes. Sur beIN SPORTS, les matchs de poule Suisse-France et Equateur-France ont réuni chacun 1,1 million d’abonnés en moyenne et le quart de finale France-Allemagne 1,2 million (source : Médiamat’Thématik).

La Coupe du monde de football se décline aussi au féminin ! Les Bleues mobilisent de plus en plus le public : le 26 juin 2015, le quart de finale France-Allemagne a réuni à 22 heures 4,1 millions de téléspectateurs sur W9, pour 25,3% de part d’audience. En moyenne, lors de la compétition, les matchs des Françaises diffusés sur la chaîne W9 ont rassemblé 2,6 millions de téléspectateurs et 15% de part d’audience. Prochaine édition à suivre en 2019 !


Les matchs de l’équipe de France constituent pour les supporters l’occasion de se réunir à l’extérieur pour vivre à plusieurs ces moments intenses. En moyenne, 703 000 téléspectateurs de 15 ans et plus ont regardé un match de poule de l’équipe de France dans des lieux publics ou sur un autre écran que leur téléviseur, selon l’étude Global TV de Médiamétrie qui analyse l’ensemble de la consommation de contenus TV quels que soient le moment, le lieu et l’écran. Soit une audience complémentaire de 4,5% par rapport à l’audience à domicile, invités compris, mesurée sur l’écran de télévision. Pour les matchs de l’équipe de France, les invités étaient d’ailleurs deux fois plus nombreux dans les foyers qu’en moyenne.

Les Bleus mobilisent également plus fortement le public féminin : les matchs de l’équipe de France comptent 16% de femmes en plus que les autres rencontres. En moyenne, le public féminin représente 37,7% de l’auditoire des matchs, soit moins que pour les JO mais plus que pour le Tour de France par exemple.

L’amour porté par les Français à leur équipe se traduit donc par une mobilisation exceptionnelle lors des matchs des Bleus, phénomène que l’on retrouve dans des proportions diverses dans chaque pays participant (voir encadré). Cependant, le public aime d’abord le football et vibrer devant ses grandes compétitions en général. Ainsi, en France, les matchs des autres nations ont enregistré d’excellentes performances au cours de ce Mondial 2014 : 6,5 millions de téléspectateurs en moyenne pour la phase de poule et 8,1 millions pour les huitième, quart et demi-finale sur TF1. Sur beIN SPORTS, le match comptant pour les 8èmes de finale Argentine-Suisse a réuni 1,3 million d’abonnés, meilleure performance de la chaîne en 2014. Sur TF1, la finale a mobilisé 13,6 millions de téléspectateurs - une audience légèrement inférieure à celle de la finale de 2010 opposant les Pays-Bas à l’Espagne (14,1 millions). A titre de comparaison, la finale de l’Euro 2016 – qui a vu la France trébucher sur la dernière marche en s’inclinant devant le Portugal – a, quant à elle, mobilisé 20,8 millions de téléspectateurs le 10 juillet à 21 heures sur M6.


Le visionnage sur internet boosté, en complément de la TV

Au-delà de l’écran de télévision, inégalé pour la qualité, le confort offert et le partage d’émotions qu’il permet, l’offre proposée sur internet est devenue très complète. Elle comporte des extras, analyses, résumés, magazines d’après-match, interviews, meilleurs buts, etc. souvent exclusifs. A noter que TF1 a mis en place en 2014 un dispositif innovant, le Multicam, qui permettait de choisir son angle de vue du match ; très apprécié par les internautes, il a généré 26 millions d'interactions sur les 28 matchs diffusés en Live (source eStat’Streaming).

Le site de TF1 a vu le nombre de connexions augmenter de 19% sur les journées de matchs, par rapport à la moyenne du premier trimestre 2014. La durée passée sur le site a, quant à elle, augmenté de 24%. Parmi les 3 écrans internet (ordinateur, smartphone, tablette), l’ordinateur domine : les internautes regardent essentiellement les matchs sur ordinateur ; celui-ci représente 78% du temps passé sur le site de TF1 les jours de matchs.

Sur toute la durée de la compétition, un quart des sessions en live sur TF1.fr ont concerné un match de la Coupe du monde.

La mesure d’audience TV 4 écrans mise en place en 2016 va permettre pour l’édition 2018 de connaître précisément les audiences sur les écrans internet (ordinateur, tablette et smartphone).

Dernier indicateur de succès, les réseaux sociaux constituent une caisse de résonnance pour les matchs : selon Twitter, 672 millions de tweets ont été émis sur l’événement dans le monde, un record pour une compétition sportive ! La palme revient à la spectaculaire demi-finale opposant le Brésil à l’Allemagne, avec 35,6 millions de tweets, pour un match qui restera dans les mémoires collectives comme la plus grande humiliation jamais connue par un pays organisateur.

Benoît David et Laure Osmanian Molinero



[1] Surnom de l’équipe nationale Italienne
[2] Ou Matchs du 1er tour : les 32 équipes participantes à la Coupe du monde sont réparties en 8 groupes de 4 équipes ; dans ces groupes ou « poules de 4 », chaque équipe rencontre ses 3 adversaires, il y a donc 3 matchs de poules par équipe. Les 2 équipes en tête du classement de la poule à la fin de ces 3 matchs accèdent aux 8èmes de finale
[3] Surnom de l’équipe nationale Allemande



Plus d’informations ?

Laure OSMANIAN MOLINERO
Mail : laureosmanianmolinero@outlook.com